Le port du sac à dos

Avez-vous déjà pris le sac à dos de votre et c’était comme un 50 lbs de patate ?

Le National Safety Council 2020, déclare qu’environ 60% des enfants portent un sac à dos qui est trop lourd pour eux et que porter un sac à dos lourd augmente le risque d’avoir des douleurs au dos de 50% chez les enfants. Donc, il est impératif d’en parler et de faire les changements appropriés. 

La grosseur du sac à dos 

Ne pas acheter un sac à dos avec le but que votre enfant le porte toute sa jeunesse. Le sac ne doit pas dépasser 2.5 cm en bas de la ceinture et il ne doit pas être plus haut que la base du cou. Aussi, il ne doit pas être plus large que le torse de l’enfant. 

Le port du sac à dos

L’enfant doit le porter correctement et utiliser toute les bretelles et les attaches du sac. Elles sont là pour une raison. Le sac doit aussi être porté assez serré près du corps. 

L’organisation du sac à dos

Apprenez à votre enfant de placer les choses les plus lourdes le plus près de lui et d’utiliser toutes les pochettes pour distribuer le poids le plus possible. 

Le poids maximal du sac à dos

Pratiquement tous les experts sont d’accord à ce que le poids maximal du sac soit de 10% du poids corporel de l’enfant. (Ex. un enfant de 100lbs = un sac de maximum 10lbs)

Écoutez et observez votre enfant, il peut aussi avoir de la douleur.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter. 

Source: Backpack Safety: It’s time to lighten the load. National Safety Council 2020 


Avez-vous entendu parler du syndrome du cou texto ?

Depuis quelques années, la technologie occupe une place beaucoup plus importante dans nos vies quotidiennes. Saviez-vous que l’utilisation de plus en plus fréquente et prolongée d’appareils numériques, tels que des téléphones intelligents, iPod, tablettes, lecteurs MP3, et consoles de jeux portatives, provoque certains problèmes de santé ?

Le nouveau terme scientifique « text neck syndrome » – en français, il s’agit du syndrome du cou texto – désigne les problèmes de cou découlant d’une mauvaise posture adoptée lors de l’utilisation d’appareils numériques.

Les symptômes les plus fréquents du cou texto consistent en des raideurs au cou et au dos, des engourdissements dans les mains, des céphalées de tension, des douleurs aux épaules et aux poignets, etc.

Lorsque la posture n’est pas rectifiée, les effets à long terme du cou texto peuvent s’avérer catastrophique ! En plus d’endommager la région de la nuque, le cou texto a un effet de rayonnement néfaste dans l’ensemble du corps. Par exemple, il peut s’agir d’une perte de volume de la capacité pulmonaire, des problèmes gastro-intestinaux, ou encore de l’arthrite, etc.

Par conséquent, il importe de prendre conscience des ravages sur le corps humain que le cou texto peut engendrer lorsque de mauvaises postures sont fréquemment adoptées lors de l’utilisation d’appareils numériques. En s’éduquant à propos des gestes préventifs à adopter, il est possible d’éviter le syndrome du cou texto.

En cas de problème, n’hésitez pas à consulter Chiro Gatineau pour obtenir des conseils et des soins personnalisés.


L’inactivité nous détruit

YogaIl est très bien documenté qu’un style de vie sédentaire est dangereux pour la santé. Quand on arrête de bouger nos articulations au travers de leurs pleines amplitudes de mouvement, cette partie devient raide et mécaniquement déficiente et douloureuse.
Avec le temps, les os, cartilage, ligaments et tendons se détériorent (arthrose). Malheureusement, le style de vie de sofa apporte moins de mouvement et plus de problèmes chroniques.

La bonne nouvelle est que ça se change en bougeant un peu plus à tous les jours. Des exercices comme le yoga sont excellents pour garder les grosses parties du corps en mouvements. Les ajustements chiropratiques sont excellents à garder les petites parties du corps en mouvements (vertèbres).

Dr. Patrick Cadieux, chiropraticien B. Sc., D.C. Maximisez votre santé, maximisez votre vie!


La guérison prend du temps

La guérison prends du tempsSe guérir d’un rhume prend environ de 5 à 10 jours, se guérir d’une grippe prend environ le même nombre de temps ou un peu plus long. Se guérir d’une déchirure mineure à un muscle, environ 6 semaines, une séparation d’épaule en jouant au hockey, 5 semaines (par expérience) une entorse sévère à un poignet ou à une cheville peut-être 1 an, une subluxation vertébrale causé par des années d’abus et d’insouciance à la santé de sa colonne, la guérison prend du temps…

Quand j’étais petit et qu’on demeurait sur la ferme, mon père peinturait tout nos outils en rouge puisqu’il disait que si on les perdait, ils seraient plus faciles à retrouver. Mais un vieil outil qui était fraîchement peinturé n’est pas revenu à neuf. C’est encore un vieil outil sous la couche de peinture fraîche, avec la même rouille et les mêmes faiblesses acquises durant les années. Une fois qu’on a peinturé l’outil, on ne peut pas l’utiliser tout de suite, puisque la peinture doit sécher. L’outil doit se reposer après son traitement. On se doit de repeinturer l’outil parce qu’au fil du temps, la nouvelle peinture s’en va et la rouille revient à la surface. On doit prendre soin de nos outils.

La guérison prend du temps !!!

Dr. Patrick Cadieux, chiropraticien, B. Sc., D.C.
Maximisez votre santé, maximisez votre vie!


La posture chez les enfants

Enfant mal de dosDurant l’année scolaire, saviez-vous qu’environ 3% des enfants sont susceptibles de développer une scoliose en raison d’une mauvaise posture? Dès aujourd’hui, encouragez votre enfant à se tenir bien, bien droit.

La posture reflète l’état de la colonne vertébrale, et influence directement la santé, compte tenu de l’interaction entre la colonne vertébrale, le système nerveux et les organes. Les bienfaits d’une posture adéquate touchent autant la qualité du rendement, le bien-être, la coordination, la force, la résistance, la confiance en soi, l’équilibre et l’agilité, en participant à un développement physique et mental optimal.

Une mauvaise posture peut résulter d’une désorganisation de la biomécanique normale de la colonne vertébrale provenant d’un accident, d’une chute, d’embonpoint ou de stress. La gravité terrestre peut également l’induire si la colonne s’éloigne de son axe normal. Elle devient alors vulnérable aux forces gravitationnelles et subit un écrasement des tissus environnants, lesquels s’usent plus rapidement.

Une bonne posture limite les stress infligés aux articulations, aux muscles et au système nerveux, et éloigne les scolioses, les débalancements musculaires, articulaires et nerveux pouvant tôt ou tard entraîner bursites, tendinites, entorses, spasmes ou engourdissements.

Comment bien se tenir en classe?

L’enfant doit prendre soin d’asseoir ses fesses au fond du siège. De cette façon le dos est adéquatement appuyé au dossier de la chaise.

Ses deux pieds doivent reposer au sol et devant lui. Croiser les jambes crée un désalignement du bassin, entraînant des répercussions à la colonne. Aussi, laisser les pieds pendre dans les airs engendre une pression derrières les cuisses et une tension au bas du dos. Les pieds doivent donc toujours reposer au sol.

Lors de la période des travaux, il doit conserver le dos et le cou bien droits et éviter de coller les yeux à sa feuille. Fléchir la colonne de façon prolongée peut provoquer des tensions articulaires, musculaires, et nerveuses. Pencher la tête vers l’avant peut aussi être à l’origine de l’apparition de maux de tête. L’utilisation d’un support ou simplement surélever le livre de lecture peut empêcher une posture inadéquate de la tête et du cou.

Comment bien se tenir devant l’ordinateur?

Le clavier et la souris doivent être près du corps. Cela contribue encore une fois à relâcher la tension musculaire. L’utilisation des appuis-bras rend la posture encore plus optimale.

L’écran d’ordinateur doit être situé à un bras de distance de l’enfant, directement devant lui. Le dessus de l’écran doit être à la hauteur de ses yeux. Si l’écran est en angle avec le poste de travail, la tête de l’enfant et possiblement son tronc se retrouveront en torsion soutenue. De cette façon, la distance et la hauteur de l’écran auront un impact direct sur la position de son cou. Un écran trop bas entraînera une hyper-flexion du cou, alors qu’un écran trop haut, une hyper-extension.

Dr. Patrick Cadieux, chiropraticien, B. Sc., D.C.
Maximisez votre santé, maximisez votre vie!